Retour à MacP3 Autres numéros MagP3 ⋅ La Tribune de la Sagasphère ⋅ Été 2009 , n°9

 

MacP3

La Tribune de la Sagasphère

Zoom sur... Adoprixtoxis

:: Adoprixtoxis ::

Présentation des auteurs

Les créateurs de la saga Adoprixtoxis, l’une des premières sagas spatiales, sont deux étudiants connus sous le nom de Nico et Matt. Ces deux amis imaginent en commun la trame de la saga, enregistrent tous les deux les voix de leurs personnages respectifs et mixent ensemble les épisodes. Nico, qui écrit en partie le scénario, se charge de trouver les bruitages et les musiques utilisés dans Adoprixtoxis, et s’occupe de la partie flash et graphique du site de la saga. Il est étudiant en arts appliqués. Matt, quant à lui, réalise principalement le mixage des épisodes et supporte (avec délectation selon les rumeurs) la lourde tâche de jouer le personnage de Kevin. Il est étudiant en biologie. Il faut également noter la présence dans l’équipe de Seb, ingénieur informaticien, qui se charge du contenu HTML du site de la saga et fait une apparition en tant qu’acteur dans l’épisode 8.

Simontheb

Présentation de la saga

Débutée en 2002, Adoprixtoxis est une comédie spatiale dont les héros se retrouvent sur la planète éponyme de la saga : son vaisseau englouti par un trou noir, l'équipage tente de retrouver d'autres voyageurs en détresse tout en cherchant un moyen de quitter la planète sur laquelle il s'est échoué. Sont ici regroupés trois buts que l'on retrouve souvent dans les histoires d'aventure : retrouver une situation stable, sauver sa peau et sauver le monde, mêlant ainsi plusieurs intrigues relativement peu distinctes. Au fur et à mesure, le contexte spatial prend de l'importance, et les dernières séquences se déroulent dans l'espace à bord d'un vaisseau. Les particularités d'Adoprixtoxis sont d'abord ses références : y apparaissent plusieurs personnages d'autres séries et plusieurs musiques font office de sketch et non de musique d'ambiance, puis ensuite son accessibilité au jeune public. Cette saga, l'une des plus populaires, comme en témoigne sa troisième place dans la liste des bravos du Netophonix, semble avoir donné à certains l'envie de créer - avec pour titre d'exemple les sagas Bumbeulroot et Ricoh Rider -, et a l'un des forums les plus fréquentés de la sagasphère. Dotée de dix-sept épisodes, le prochain est censé clôturer l'aventure.

Waïl Kinderstein