Retour à MacP3 Autres numéros MagP3 ⋅ La Tribune de la Sagasphère ⋅ Été 2008, n°3

 

MacP3

La Tribune de la Sagasphère

Zoom sur... Reflets d'Acide (suite)

Critique de la saga

Le narrateur plonge l'auditeur dans l'univers sombre du chaos qui règne sur Mander Alkoor. Le narrateur / maître de jeu a la particularité d'être entendu des personnages, parfois comparable à la voix du Destin. C'est d'ailleurs de libre-arbitre dont il est question dans cet épisode pour Wandrall, fils de Bélial. L'atmosphère sombre tranche avec les gags qui fusent dans un comique de situation qui s'y prête allégrement. Sans s'assécher par la suite, le filon se tarit un peu mais ne lasse pas pour autant : l'acteur-réalisateur nous conduit aisément vers une drôlerie constamment haute, vers une crédibilité imaginaire des plus convaincantes. A la façon d'une comédie musicale, JBX nous propose également quelques parenthèses en chanson. Quant à la psychologie du personnage central de ce treizième épisode, Bélial, elle est retranscrite par un sadisme et une méchanceté tantôt sérieuse, tantôt comique. En d'autres termes, un épisode aux thématiques sérieuses autour de pitreries larmoyantes.

Son : * * * * *
L'auditeur spéléologue y trouvera suffisemment de grottes intérieures, dénichant de magnifiques petits bijoux, pour contenter ses oreilles.

Texte : * * * * * <3
Riche en figures de style, de rimes et de jeux de mots, la plume de l'auteur a la particularité d'être à la fois légère et copieuse selon l'état d'esprit de l'auditeur, stimulant ses cellules grises comme son imaginaire.

Jeu d'acteur : * * * * *
L'ambiance sonore, excellente, est dotée d'un jeu d'acteur impressionnant, surtout lorsque nous pensons qu'un seul comédien joue (presque) tous les personnages.

Format : * * ⋅
Presqu'unanime sur son contenu, sa forme est l'aspect le plus critiquable.
Ce long format ne semble pas des plus adéquats. En tous cas, il ne manque pas de faire débat. Sa longueur impose une lourdeur que des auditeurs ne porteront pas toujours dans leur coeur.
Cet épisode de Reflets d'Acide s'apparente plus au treizième livre audio d'une épopée qu'au treizième épisode d'une saga mp3. En effet, dans la Sagasphère, la tendance au très long scénario d'une "saga", est celle d'un découpage similaire au feuilleton radiophonique ou à une série radiophonique, bien que la durée d'un épisode ne soit pas standardisé.
La saga mp3, média "re-nouveau", peut s'inspirer de l'exemple du feuilleton télévisé. L'image aidant, un épisode télévisé est plus facilement appréciable sur des actions rapides d'une durée de 45 min (standard américain) contrairement aux actions plus lentes du 90 min (standard français), peu à peu mis de côté pour des raisons de "vitesse de l'action". Car un épisode télévisé stimule 2 sens : la vue et l'ouïe. Alors que pour une saga mp3, celle-ci n'en stimule qu'un seul : l'ouïe. Le format étant "restrictif" du point de vue perceptible, il peut apparaitre de favoriser des épisodes aux formats plus courts que celui de l'épisode 13 de Reflets d'Acide. C'est à dire que la critique aurait été unanime si l'épisode proposé avait été scindé, par exemple, en trois parties (fichiers) d'une vingtaine de minutes. En rien, la critique n'impose des standards de temps à un épisode de longue durée, mais elle encourage son découpage en parties plus accessibles, car plus courts, pour les auditeurs non initiés.

Conclusions : :clap
Quelque soit son format, Reflet d'Acide est, à ce jour, l'une des deux sagas les plus populaires; surtout grâce à son contenu si riche, certainement le script le plus riche que la Sagasphère est connu. Souhaitons que son succès grandisse autant que la durée des épisodes s'allonge...

Spikly

Avis de la rédaction

Kak Miortvi Pengvin : * * * * *
Malgré quelques longueurs lorsque le scénario suit plusieurs groupes, une maîtrise rare de la langue française fait de Reflets d'Acide une saga toujours inégalée. A mettre dans toutes les oreilles.

Signez : * * * * *
Jibix a parfaitement réussi sa mission : créer une saga mp3 qui allait faire plaisir à ses amis. Qui aurait cru qu'il avait pour amis les trois quarts de la sagasphère ?

Simontheb : * * * * *
Heureux soit l'auditeur qui, téléchargeant cette saga pour la première fois, va connaître des moments de pur plaisir...