Retour à MacP3 Autres numéros MagP3 ⋅ La Tribune de la Sagasphère ⋅ Été 2008, n°3

 

MacP3

La Tribune de la Sagasphère

Zoom sur... Reflets d'Acide

Reflets d'Acide

L'Auteur

JBX, âgé de 34 ans, est un adepte des jeux de rôle en tous genres. C’est pourquoi, ayant apprécié le Donjon de Naheulbeuk, il décida en 2002 de créer seul sa propre saga MP3 rôlistique, Reflets d’Acide. Avec des personnages inspirés de ses aventures dans le jeu de rôle Reflets d’Acier, JBX écrivit des scripts et les enregistra avec un matériel bas de gamme, pour ne pas dire obsolète. Mais grâce à diverses astuces et techniques de montage et d’enregistrement (comme du coton entourant le micro), il parvint à sortir les deux premiers épisodes, qui furent relayés sur l’ancien forum de Knarf. Cela poussa le créateur à continuer Reflets d’Acide, qui comporte maintenant 13 épisodes. Réputé pour sa minutie et son perfectionnisme, JBX est désormais célèbre dans la Sagasphère pour la longueur de ses épisodes, à la mesure de la durée d’attente entre chaque sortie.

Simontheb

La Saga

Reflets d’Acide est une saga médiévale fantastique prenant place dans l’univers du jeu de rôle Reflets d’Acier. Wrandrall, un semi démon de faible niveau, enrôle un groupe d’équipiers pour accomplir une mystérieuse quête, donnée par un parchemin magique. Le rejoignent Enoriel, un elfe barde expert en pillage, Zarakaï, un nain râleur et peu subtil, Zehirmahnn, un zorlim (être extra planaire du feu) plutôt efficace, et enfin Trichelieu, un clerc à la morale douteuse et à la perversité suintante. De nombreux personnages secondaires font ensuite leur apparition : Roger le Tavernier (tenancier de l’auberge où l’histoire débute), un devin protégé par un samouraï, une dragonne impitoyable, et bien d’autres encore. Sans oublier les nombreux, très nombreux figurants joués à la bouche, qui participent aux décors de taverne ou de marché... L’histoire est commentée par un narrateur maître du jeu à la voix chantante, et désirant par-dessus tout la mort du groupe d’aventuriers. Tous ces personnages, ou presque, sont interprétés par JBX lui-même. Il est à noter que ses épisodes sont parmi les plus longs jamais créés : l’épisode 13 dure 54 minutes, produit de plus d’une année de travail.

Reprenant sans complexe un vocabulaire et des actions typiques des jeux de rôle papier (il n’est pas rare d’entendre un « Échec critique ! » prononcé avec satisfaction ou désespoir par le narrateur) tout en développant une intrigue plutôt simple au début, mais qui devient de plus en plus complexe au fil des épisodes, Reflets d’Acide est l’exemple parfait d’une saga qui, grâce au travail et au perfectionnisme de son créateur, est écoutée par des milliers d’auditeurs et est considérée comme l’une des meilleures sagas médiévales fantastiques.

Simontheb