Retour à MacP3 Autres numéros MagP3 ⋅ La Tribune de la Sagasphère ⋅ Décembre 2014 , n°23

 

MacP3

La Tribune de la Sagasphère

Découverte : Elferion

Elferion

Nous sommes en 2006, deux ans après la découverte de Naheulbeuk par CricOfWar au collège (aussi cliché qu'un Parisien en bérêt revenant de la boulangerie et passant sous la Tour Eiffel près de laquelle joue un accordéoniste). CricOfWar se lance dans la création de sa toute première saga mp3 : Elferion. Il l'achève en 6 mois : 22 épisodes, 2 heures... Un test dira-t-il peu de temps après.
A peine sortie, cette saga-test a rapidement été reniée par son auteur, qui n'en a jamais parlé réellement sur Netophonix notamment. Elferion disparait temporairement, puis se retrouve dans les Archives de Dychollin, avant de retomber dans l'oubli. Sans compter sur ces fossoyeurs de MagP3, il est probable que vous n'en auriez plus entendu parler pendant un moment — mais que voulez-vous, l'exhaustivité nous amuse !

CricOfWar a donc dit un peu partout que sa saga était inaudible et mal écrite. Je ne vais pas le contredire totalement...
Toutefois...

Commençons par l'histoire : Elferion, elfe campagnard de niveau 1, trouve par hasard une Pierre de Lune qui le place au rang de sauveur de la Lórien. Sa mission lui est expliquée par le haut-Elfe Endir : trouver des équipiers et aller vaincre le terrible Skor dans sa sombre forteresse. Ils recrutent l'archère Wendy et son cousin Shin, l'elfe noir semi-repenti Maurienne... Dans la saison 2, il est question de 3 nouveaux diamants à récupérer pour accomplir la prophétie du Bien en Terre de Gauche. Evidemment, de nombreuses péripéties et tavernes se mettront sur leur route.

Le scénario et les dialogues sont très SOCQATOesques, et même carrément très Naheulbeuk-esque dans la structure, le groupe. Loin d'être dissimulée, la référence est parfois même exposée au premier plan — réplique identique par clin d’œil, fausses publicités, Troll farceur, utilisation de bandes originales très associées à la saga de Pen Of Chaos dans la sagasphère... Plus les minutes défilent, plus la saga s'en éloigne jusqu'à avoir sa propre identité, même si l'influence de Naheulbeuk n'est jamais bien loin.
L'histoire est assez linéaire, les dialogues simples, et l'humour est souvent un peu balourd dans cette première saga ; mais il y a quand même quelque chose de plaisant dans l'ambiance instaurée, qui permet à l'auditeur d'avoir envie d'écouter jusqu'au bout.

Le jeu d'acteur est inégal : quelques personnages bien jouées (on retiendra peut-être Skor et Elferion), certains difficiles à différencier... CricOfWar joue la plupart des rôles, à l'exception de quelques nains par Clovis et trois personnages par Timile3077 (je vous renvoie vers la page NetoWiki), qui invitera à son tour les personnages d'Elferion pour un cross-over dans sa saga President's Life.

La prise de son souffre surtout de quelques souffles, qui s'améliorent au fil de la saga. Je ne serais pas aussi sévère que l'auteur lui-même à ce sujet : la saga est largement audible !
Le montage est globalement bon. Le mixage est simple mais là encore, ça fait l'affaire ; avec quelques musiques plus originales que les classiques de l'époque (Seigneur des Anneaux, Pirates des Caraïbes...), la partie réalisation aurait d'ailleurs été le point fort de cette saga(-test).

Au final, que retenir d'Elferion ? C'est loin d'être une saga culte, mais à l'inverse, c'est loin d'être le "déchet" décrié par l'auteur. Bien sûr, il y a beaucoup de lorgnage du côté de Naheulbeuk, un humour généralement peu efficace, un jeu d'acteur parfois difficile à suivre et des musiques trop souvent utilisées... Mais en creusant un peu, il y a une histoire menée du début à la fin, une réalisation tout à fait correcte pour une première création (d'autant plus à l'époque !). Et avec ces quelques qualités, les défauts apportent une ambiance de "première création de jeunesse" qui sent bon la fraîcheur de la Lórien.

MimiRyudo