Retour à MacP3 Autres numéros MagP3 ⋅ La Tribune de la Sagasphère ⋅ Eté 2012 , n°16

 

MacP3

La Tribune de la Sagasphère

Zoom sur... [baefwishes]

[baefwishes]

Présentation de la saga

En 2000, Antoine Rouaud entre à la radio étudiante nantaise PRUN'. Après l'écriture de quelques sketchs, il propose un premier feuilleton pour le Prunothon - un marathon radiophonique de 65 heures en avril, permettant de recevoir un soutien des auditeurs pour appuyer la demande de renouvellement de la fréquence temporaire de diffusion auprès du CSA.
L'approbation du Conseil permet à la radio de se développer, et fin 2000, Antoine commence la diffusion d'Aussi loin que s'en souviennent les lilas, un feuilleton loufoque (vous vous en souvenez, c'était il y a deux pages ?)
Fin 2001, la nouvelle autorisation d'émission permet à Antoine de ressortir un personnage d'un de ses anciens textes : Harry Buxley. Les Yeux de l'Ange Bleu apparait sur les ondes Nantaises et sur internet ; durant le feuilleton, une transition entre folie légère empruntée aux Lilas et ambiance sombre se met en place. Cette dimension plus grave ne quittera plus les textes d'Antoine.

En octobre 2002, après deux années épuisantes et enrichissantes à écrire et animer des matinales, Antoine entre à NRJ. Il ne laisse pas tomber pour autant la radio universitaire et propose à PRUN' un nouveau feuilleton : [baefwishes]. La diffusion des 102 épisodes (près de 10 heures) aura lieu entre octobre 2002 et mai 2003.
On y retrouve Amandine Ciappa (présidente de PRUN' entre 2000 et 2003) et Alexandre Lorieau, qui forment avec Antoine Rouaud le trio d'acteurs des Yeux de l'Ange Bleu et de La Ligne. A ce petit groupe s'ajoute Antonin Vienne à la composition musicale (avec Antoine).

[baefwishes] nous emmène au coeur de Wishcity, une ville de gnomes ignorant l'existence d'un monde extérieur. Placée sous la direction du Grand Dirigeant, la cité souterraine est agrandie sans cesse, à l'aide de la technologie, par des Creuseurs, préparant le terrain pour des Bâtisseurs. Un jour, en creusant une galerie, un éboulement révèle le monde extérieur. Les rats, menés par le terrifiant Ratisse et menaçant Wishcity depuis un moment, se montrent intéressés par ce Grand Trou... Squeek et Bouze, deux Creuseurs, et Milla, fille du Grand Dirigeant, vont tenter de s'interposer pour sauver les leurs. Une aventure périlleuse les attend, la plus grande qu'un gnome puisse imaginer, celle qui leur montrera qu'il ne suffit pas d'être grand pour faire de grandes choses...

Retrouvez Squeek, Bouze et Mila devant leurs micros pour un bêtisier de 6 minutes !
Bonus

Critique de la saga

BIM !
On écoute [baefwishes], et à la fin de la saga, ce qu'on peut en dire c'est "BIM !" Le bruit de la claque qu'on a prise.

Avec Les Yeux de l'Ange Bleu, on avait découvert un scénariste capable de nous divertir et nous surprendre tout au long d'une aventure de plus de dix heures, en nous exaspérant parfois par des gags redondants, ou salaces - surtout dans la première partie, encore emprunte d'un peu d'Aussi Loin que s'en souviennent les Lilas. On avait fait connaissance avec un trio de bons acteurs, même si certaines prises de son et intonations (notamment celles du professeur Kee) pouvaient ne pas nous convaincre. On avait enfin pu apprécier l'efficacité de la réalisation, avec des ambiances et musiques particulièrement bien léchées.

Eh bien, avec [baefwishes], les qualités sont majorées et les défauts ne sont plus qu'un lointain souvenir. Scénario captivant d'un bout à l'autre, acteurs toujours très justes, générique génial et toujours bien amené, ambiances maîtrisées... What else ?

Scénario : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile::

L'histoire, séparée en deux grandes parties, fourmille de bonnes idées et parvient à toujours nous accrocher. Les bons sentiments sont distillés savamment, sans jamais tomber dans l'excès, grâce à des dialogues très bien écrits - une belle prouesse, compte tenu des difficultés liées à la grande place de la narration. Le final est, une fois de plus, parfaitement maîtrisé. L'ensemble est assez linéaire (à l'exception des derniers épisodes, sur plusieurs plans), avec des idées souvent attendues, mais c'est bien un moindre défaut devant ce scénario d'une grande justesse. Après s'être (un peu) cherché dans Les Yeux de l'Ange Bleu, Antoine a trouvé sa voie dès le premier épisode dans cette saga, et l’œuvre, regardée à la fin, n'en est que plus réussie.

Jeu d'acteur : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile12::

Le trio d'acteurs se connait bien pour avoir une expérience commune de plus de 10 heures de feuilleton audio, et ça s'entend. Le couple Milla - Squeek (alias Amandine-Antoine) a des rapports particulièrement fins, classiques mais bien mis en texte, ce qui aide la justesse du jeu d'acteur.
On déplorera juste l'agression auditive que représente chaque intervention de la fourmi Ziggy.

Réalisation : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile12::

La musique du générique est délectable, et la façon dont elle est amenée dans chaque épisode est toujours réussie. Les autres musiques sont également à la hauteur de ce qu'on attend d'une création WagaProd (oui c'est terrible, les auditeurs ont une attente, et avec la WagaProd la barre est mise très haut à chaque fois...) Les ambiances ne m'ont pas marqué autant que dans les Yeux de l'Ange Bleu, mais on appréciera tout de même les annonces de Wish TV et les scènes de combat.

MimiRyudo

Avis de la rédaction

Kak Miortvi Pengvin : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile12::
Des quatre aventures de la Wagaprod, [baefwhishes] est probablement celle qui me semble la plus sombre, même si elle joue exactement dans la même catégorie que La Ligne ou Eden sur ce point. Divisée en deux grandes parties aussi intéressantes l'une que l'autre, l'histoire est parfaitement dirigée, parfaitement jouée, parfaitement réalisée et parfaitement mise en musique… Bref, une très très bonne création. Si je voulais peut-être chipoter, je pourrais dire que certaines idées scénaristiques sont parfois un peu "bateau". Mais après tout, ceci est valable pour toutes les bonnes histoires.

Fox : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile12::
[baefwhishes] est peut-être bien la saga de la Wagaprod qui m’a le plus plu. Le fait que les principaux protagonistes ne soient pas des humains contrairement aux autres productions joue sans doute beaucoup dans cette appréciation. On a ici le développement d’un univers qui nous est inconnu dans la première partie de la saga - et sa découverte n'en est que plus délectable -, tandis que dans la deuxième partie on a affaire à la découverte d’un environnement plus ou moins connu, mais vu à travers les yeux de personnages étrangers à ce monde. L’histoire reste palpitante jusqu’à la fin et la réalisation est de toute beauté, les acteurs possèdent toujours un jeu très soigné, bien que parfois un peu trop tragique. L’imagination d’Antoine Rouaud atteint sans doute son point culminant avec cette saga.