Retour à MacP3 Autres numéros MagP3 ⋅ La Tribune de la Sagasphère ⋅ Mai 2008, n°2

 

MacP3

La Tribune de la Sagasphère

L'interview

Pas d'interview audio pour ce numéro, Le Mago étant parti au ski. Mais les journalistes de MagP3 ne reculent devant rien pour vous proposer le numéro le plus complet qui soit. C'est ainsi que je me suis retrouvé à Tignes devant une bonne fondue...

Présentation et débuts dans la sagasphère.

Dans la section précédente, nous avons découvert qui était le Mago. Mais qui se cache derrière ce pseudonyme ?

Le Mago ? C'est un lycéen en terminale L option théâtre d'1m80, châtain-clair, toujours fatigué mais prêt à délirer, qui aime la bonne cuisine, mange comme 4 et adore des spaghettis carbonara, qui est allergique au sport et qui se dit artiste... ah, il est pro-rockeur métaleux ascendant flemmard-patachon aussi ! Il a plein de projets, aime bien les gens, est poli, adore le jus de pomme, et est légèrement fou dedans sa tête. Je résume assez bien le personnage ! (Mais non, il n'est pas mégalo... pas au point de parler de lui à la troisième personne du singulier...)

Comment as-tu découvert les sagas mp3 ?

C'était en 5°, un gars de ma classe légèrement gothique arrêtait pas de chanter une chanson avec une voix nasillarde (Mon ancêtre Gurdil). Un jour je lui ai demandé de quel groupe c'était, il s'est marré et m'a passé l'adresse du site d'un certain Pen Of Chaos. J'ai écouté l'épisode 1 de sa saga et la chanson, ça ne m'avait pas fait rire, j'y comprenais rien et je trouvais ça stupide de ne pas avoir l'image associée au son. J'écoutais beaucoup Rires & Chansons, et un jour j'ai tilté que dans les fabuleuses Deux minutes du Peuple de François Perusse, il y avait aussi des voix aiguës qui discutaient comme sur ce fameux "Naheulbeuk". Croyant que c'était Pérusse qui faisait Naheulbeuk, j'ai tout retéléchargé. J'ai bien réécouté et en lisant le site j'ai appris que c'était pas le québécois qui faisait les voix, j'étais déçu mais j'aimais tellement Naheulbeuk que j'ai continué à écouter. J'ai découvert le Knarfworld, et de là Lord Of The Ringard, la Taverne de Kadelfek, la Gayzor Team, l'Épervier...

Peux-tu nous parler des JuRoDam ?

Ça c'était un beau projet. Arrivé en seconde (option théâtre), je me suis fait ami avec deux gars, Yond et DamDuf, qui deviendront mes deux frères d'adoption amicale ! Les trois mecs au fond de la classe à faire tout et n'importe quoi, c'était nous... Toujours rangés dans le même ordre, Ju (de Julien), Ro (de Romain) et Dam (de Damien). Pendant les vacances de la Toussaint, on avait décidé de tenter de faire une aventure MP3 comme Le Donjon de Naheulbeuk, parce qu'on était bien accrocs. Il nous fallait un pseudo, on a été à la facilité : JuRoDam. Il nous fallait un titre de saga, on a encore été au plus simple : La Compagnie de Corotikus (notre lycée s'appelait "Lycée JB Corot"). Et de là, on a commencé notre saga débilo-médievale, on faisait nos courts-métrages rangés sous la JuRoDamProd, et on avait même notre groupe de Rock à la Con, Les Winners. On était bourré d'ambitions et de projets tous plus fous les uns que les autres, on a préparé une démo d'album et joué dans un téléfilm pour France 3 ! Mais bon, il a fallu que des circonstances importantes nous fassent nous séparer, et en deux mois, tout "l'empire" des JuRoDam s'est effondré... laissant Corotikus sans fin et mettant tous nos projets à la corbeille. Ça sera tout sur les JuRoDam.

Chez le Psy

Comment est née la série ?

À coté de La Compagnie de Corotikus, où nous étions trois à délirer sur notre projet, j'avais envie de faire une petite série tout seul, pour évacuer mon trop-plein d'idées débiles et de situations impossibles à faire dans un monde médieval. J'aime bien me lancer dans des monologues improvisés, totalement loufoques et absurdes. Mais comment faire ça ? Bah, pourquoi pas un patient chez son psy... l'idée m'a travaillé pendant deux ou trois mois, je ne savais pas si je devais le faire ou pas. Je ne voulais pas que ça empiète sur notre trio et que mes compères pensent que je les délaisse pour faire mon truc solo. Et puis un jour j'en ai eu marre, ça ne coûtait rien d'essayer ! Figurez-vous que je ne regrette pas...

La série a bien évolué depuis son début. Tu nous expliquais qu'au départ, tu écrivais les épisodes de façon "improvisée". Est-ce toujours le cas actuellement? Et te donnes-tu la même liberté lors des enregistrements ?

En effet, la série a évolué et les séances sont plus complètes qu'au début. Ma façon de travailler est toujours la même : j'écris une trame avec les passages forts, ou les répliques stupides qu'il faut absolument que je case, je planifie la séance, souvent en 6 parties, et j'improvise tout ça devant le micro. Pour les monologues, tout se fait sur le moment. Je sais sur quoi ça commence, mais je ne sais jamais sur quoi ça va finir et combien de temps ça va durer ! Sur les dernières séances, on peut entendre les personnages avant le générique de début, et après le générique de fin, car je veux coller au modèle des séries télévisées qui proposent des petites scènes annonçant le contenu de l'épisode ou terminant sur une note légère !

Le déroulement est-il le même pour les séances spéciales ?

C'est très différent pour les séances spéciales. Tout dépend de l'invité. À savoir, il n'y a que les séances avec Yond ou autre que j'écris entièrement, car c'est plus simple pour se passer le texte pour enregistrer. Les Séances Spéciales sont sous la forme d'un questionnaire que Wallace Ticot pose à l'invité pour le présenter, savoir ce qu'il fait, car l'auditeur n'est pas censé le connaître et savoir ce qu'il fait dans le monde des sagas mp3. Tout se fait par mail, si l'invité est inspiré, je lui demande d'écrire sa séance, d'en envisager des passages, de pondre des monologues... ou alors je lui envoie des questions simple où je lui demande de bien développer et de laisser place à toute sa folie : je veux des réponses justes au début, et à coté de la plaque à la fin. Après, je brode le personnage de Ticot sur le texte de l'autre, et les enregistrements peuvent commencer.

Tu enregistres toi même les musiques de la série. Quelles sont tes sources d'inspiration ?

Il est vrai que j'enregistre les musiques au piano, dans un souci de vouloir tout faire de A à Z dans la série. Mais en fait, je suis plus trop fan du piano, j'avais acheté un synthé il y a quelques années pour pianoter du Rammstein ou du Nightwish, et pour jouer dans un groupe. Les musiques de fond de Chez le Psy sont très variées, il peut y avoir des OST de films, des chansons françaises, des trucs internationaux ou de l'impro-qui-rend-bien. Je n'ai jamais pris de cours de piano, parfois je passe deux jours à enregistrer 3 chansons pour une séance ! - bon, je suis perfectionniste aussi -. J'essaye de trouver des chansons qui collent à "l'action", même si souvent j'en choisis trois ou quatre au hasard, que j'aimerais bien jouer ou qui rendent bien au synthé. Je fais tout à l'oreille, et je ne note rien, si bien que je ne me souviens jamais des morceaux que j'ai joués ! Pas très pro tout ça...

As-tu de nouveau projet en préparation pour Chez le Psy ?

Et bien... Oui ! Les séances vont se poursuivre avec une saison 2 prochainement. La saison 1 vient de se terminer, mais ce n'est pas encore officialisé sur le site. J'ai eu l'idée de regrouper les saisons en 10 séances "normales". Il n'y a pas de saisons pour les séances spéciales. La saison 2 mettra plus en avant Mr Schkoumoune, interprété par Yond, un personnage... disons... très poisseux. Notre site devrait voir arriver sa version 2 avec un contenu dynamique, codé par la Redline Prod. Sinon depuis peu, je suis devenu animateur sur la webradio SynopsLive où je propose à chaque émission une séance en direct et en impro sur l'invité (ou avec l'invité). C'est absolument génial ! Et je garde le meilleur pour la fin : Chez le psy se verra adapté en BD par le fusain de la grande Algarys, dessinatrice de talent qui a gentiment accepté de relever ce défi fou !

MagoYond

Tu n'es pas que pianiste d'ailleurs. De quels autres instruments joues-tu ?

Pianiste est un bien grand mot ! Je touche à la guitare, folk ou électrique, à la basse, au triangle, à la guimbarde, au kazoo, le tout très mal, très fort et dans le seul but de faire beaucoup de bruit. J'aime le rock, le métal avec de gros riffs, le pop-rock qui donnent envie de sauter partout, ou encore l'électro à petite dose, les symphonies, les trucs qui, quand tu les écoutes, t'en mettent plein les oreilles. Mes groupes préférés sont Metallica, Rammstein, Nightwish, OOMPH!, Avenged Sevenfold, Tarot, Emigrate (...) Mon compère Yond joue de la basse et de la guitare. On s'est dit qu'avec tout ça, il fallait qu'on fasse des chansons. Ça a commencé avec des chansons toutes faîtes au synthé, sympa à entendre, mais pas vraiment exploitables. Et comme j'ai chez moi un super-home-studio-qui-n'en-est-pas-un, j'ai commencé à composer et enregistrer mes musiques, qui sont devenues les chansons du groupe MagoYond, dans lesquelles on chante (ou pas) et qui sont disponibles sur notre site et sur notre blog. On commence à en avoir pas mal... mais pas assez à notre goût pour s'arrêter maintenant !

Mais se cachent également en toi un magicien, un comédien et un graphiste. Peux-tu nous en dire plus ?

Je vais commencer sur la plus vieille des deux passions : la magie, que j'ai depuis que j'ai sept ans. J'ai toujours aimé regarder les spectacles de cabarets et de cirque à la télé. Mes parents m'ont offert une boîte de 250 tours pour Noël, et à partir de ce moment, la vie des autres est devenue un calvaire... Et voilà que je te fasse un tour de carte, de corde, de pièces... Et presque en même temps, j'ai commencé le théâtre. À croire que j'étais destiné à aller sur scène... J'ai rencontré des magiciens qui sont devenus des amis, j'ai fait mon petit chemin dans une troupe de théâtre amateur, j'ai trouvé un petit public pour mes tours sur internet... Depuis, je suis toujours sur les planches, soit à jouer la comédie, soit à faire disparaître des trucs ! Avant, je voulais en faire mon métier. C'est vrai, pourquoi pas ! Mais j'ai fait l'acquisition d'un Mac tout équipé d'outils graphiques... et si au début je ne l'utilisais que pour faire mes "cartes de visites" de magicien, aujourd'hui je veux devenir Designer, Infographiste, Publicitaire ou encore Webdesigner. J'ai travaillé pour des artistes, j'ai fait des dizaines de sites web et de créations photos, et ces expériences ont forgé mon ambition : devenir créateur audiovisuel.

Le Choc des Zéros

Le Choc des Zéros est un projet de mono mp3 assez énorme qui regroupera de nombreux créateurs. Qui travaille sur ce projet ?

Ha ! Le projet de ma vie ! (Joke) C'est vrai que c'est un projet énorme, qui a été écrit en plus de neuf mois. Les scripts sont de Mimiryudo et moi. Ce gars est un vrai fou du scénario ! Aslag, au tout début, avait proposé quelques idées générales que l'on a utilisé : l'idée de la réception mondaine, c'est lui ! S'est ajouté Signez pour la mise en page, la correction et le futur site, puis JBX & Pen Of Chaos nous ont corrigé, car leurs personnages ne sont pas simples, et écrire en rime n'est pas notre fort... Mitch_DSM sera le monteur officiel, pour que la bonne qualité règne sur ce projet de malade. Sinon il y a énormément de créateurs talentueux. Le casting a changé depuis l'année dernière, on a perdu des pointures, mais on a gagné des géants de la sagasphère. On n'a vraiment pas à se plaindre, et on a hâte d'entendre le résultat.

Actuellement, quel est l'état d'avancement du projet ?

En ce moment ? Comment dire... Le casting est fini, et tous les créateurs sont dans les starting-bloc. JBX corrige ses rimes, Pen Of Chaos ajuste ses répliques, de mon coté j'organise la fin du mono pour rendre ça festif... (surprise donc !) Et on envoie tout ça aux créateurs. Il faudra attendre la fin de la saison 2 de Naheulbeuk pour avoir les enregistrements de POC, et ensuite le montage et le mixage commencera. Il y a encore beaucoup de travail, et nous espérons le sortir dans les délais les plus courts.

Ce qui est certain, c'est que nous devrions avoir de bonnes surprises lorsque ce sera terminé ?

Ça... je crois que vous ne serez pas déçus. Vous avez déjà le casting sur quelques pages web, mais ce n'est rien comparé à tout ce qui va se passer ! Et si vous voulez faire le fier en disant "je l'ai écouté en avant-première !", il faudra suivre attentivement Synops Live ! et notre site, parce que figurez-vous que ce qui se prépare est un concentré de jamais-vu. Ou devrais-je dire "jamais-entendu" ...!?

Kak Miortvi Pengvin