Retour à MacP3 Autres numéros MagP3 ⋅ La Tribune de la Sagasphère ⋅ Mai 2008, n°2

 

MacP3

La Tribune de la Sagasphère

Zoom sur Chez le Psy (suite)

Critique de la saga

Ces derniers temps, on a pu constater l'émergence de nouvelles sagas mp3 voulant se démarquer du phénomène Naheulbeuk. Pour cela, les Créateurs ne manquent pas d'originalité, car de nouveaux concepts sont imaginés comme le projet Siberian Rescue d’Aslag, une aventure audio dont vous êtes le héros et bien sûr Chez le Psy par Le Mago.

Cette série est une suite de sketchs abordant avec humour un sujet tout à fait nouveau dans la Sagasphère : la psychanalyse. Sujet d'autant plus intéressant qu'il est plutôt bien exploité par l'auteur.

Les premiers épisodes nous plongent dans un univers en apparence simple mais très riche. L’auditeur est rapidement séduit par des personnalités atypiques, poussées à la caricature, pour obtenir l’effet comique désiré. Malgré une trame relativement répétitive, Le Mago parvient à nous surprendre avec des scénarios variés et orignaux comme par exemple l'épisode 9 dans lequel il distille une atmosphère macabre, très étrange, doublée de l’humour noir.

Cependant, on peut constater un certain manque d'originalité, notamment dans les épisodes 8 et 10 où l'impression de déjà vu peut décevoir une partie de ses auditeurs. Mais cette saga n'en reste pas moins originale !

Non content de cela, Le Mago dote sa création d'une qualité sonore de très bonne facture et d'un excellent jeu d'acteur. Les voix sont justes, la diction est « parfaite » et il y a une véritable alchimie entre les personnages.

Tous ces ingrédients font de Chez le Psy une saga mp3 agréable, qui satisfait bien volontiers nos penchants pour l'absurde et l'inconscience. Complétement psychédélique !

Son: * * * * ⋅
Malgré quelques petites imperfections ça et là, c'est sans reproche majeur.

[NDLR: "Son" renvoie à tout ce qui est audible, c'est à dire, les voix, le jeu d'acteur ; De même les bruitages, enchainements sonores, choix des musiques, bref, l'ambiance sonore.]

Texte: * * * *
L’ensemble est plus que correct en dépit d’une faiblesse scénaristique que l’on peut ressentir sur les épisodes 8 et 10.

[NDLR: "Texte" renvoie aux répliques du script, désigne de façon très globale, le scénario, l'originalité, l'appréciation de l'exploitation des genres de l'oeuvre (ex: humour ou tragédie, suspense, réalisme ou surréalisme, etc) l'écriture des dialogues, l'interactivité "théorique" entre les personnages, etc.]

Jeu d'acteur: * * * * *
Parfait. C'est bien joué et les voix sont hilarantes.

[NDLR: "Jeu d'acteur" évoque la profondeur des voix, la justesse du "ton" des répliques prononcées, leur réalisme, leur "crédibilité", leur "univers", la transmission de l'état d'esprit du personnage à l'auditeur, l'interactivité "pratique" entre les personnages, etc.]

Originalité: * * * *
Malgré des épisodes qui peinent à se renouveler vers la fin, exception faite du 9, Le Mago nous offre là un concept novateur.

[NDLR: "originalité" évoque tout d'abord le concept initial, les idées de départ qui changent de "l'ordinaire" ; de même que son évolution d'un épisode à l'autre, c'est-à-dire, de savoir si l'oeuvre se renouvelle bien ou si elle a tendance à s'essoufler.]

GoerZ