Retour à MacP3 Autres numéros MagP3 ⋅ La Tribune de la Sagasphère ⋅ Mai 2008, n°2

 

MacP3

La Tribune de la Sagasphère

Tribune

Quelles sont les limites de la Sagasphère ?

Lors du débat « La Sagasphère est-elle trop fermée sur elle-même ? », Mitch_dsm avait évoqué les « sphères voisines » susceptibles de s’intéresser à la Sagasphère. Cela pose une nouvelle question : « Quelles sont les limites de la Sagasphère ? »

Tout d’abord, l’immense majorité des sagas MP3 est humoristique. Certaines sagas ont même un côté délirant qui rejoint parfois les vidéos comiques amateurs, facilement trouvables sur Youtube ou des sites spécialisés. Il faut cependant garder à l’esprit que les sagas MP3 ne pourront jamais explorer toutes les formes d’humour : le comique de gestes, par exemple, leur est quasiment inaccessible. L'arrivée imminente de sagas dites « sérieuses », entre autres Velvorn : The Bladed Druid ou Urban Revolution risquent de changer la donne ; la tendance va-t-elle s’inverser ? Autrement dit : la mode sera-t-elle bientôt aux sagas sérieuses ? Dans l’immédiat, les sagas MP3 restent toutefois une option de choix pour les internautes avides d’humour.

Le MP3 est un format audio, c’est bien connu. Et qu’y a-t-il en MP3 sur le net ? La musique, bien sûr ! Les nombreuses communautés de musiciens, tel AudioFanzine, ont souvent les mêmes problèmes techniques et les mêmes astuces que les créateurs de sagas : filtre anti-pops, pré-ampli ou encore DC Bias font partie d’un lexique commun. Et pour cause : non seulement les sagas MP3 font appel au même matériel, mais de nombreux créateurs sont aussi musiciens. Les musiques que l’ont peut entendre dans les sagas sont donc parfois composées par le créateur qui écrit, enregistre et effectue le montage de son œuvre. Une telle proximité rend également possible les interactions : verra-t-on un jour, outre le statut de créateur, de scénariste ou de comédien, celui de compositeur ?

Genre à part et non incompatible avec les autres types de sagas, la parodie de film, manga ou jeu vidéo a été développée par de nombreuses sagas. Pourquoi ? Parce que beaucoup de créateurs ont des affinités avec le monde des mangas, des jeux vidéo, du cinéma... Les parodies ne s’adressent pas seulement aux auditeurs réguliers, mais aussi aux fans de l’œuvre parodiée, évidemment. Elles peuvent donc être un excellent moyen de faire découvrir la Sagasphère à des internautes qui n’en étaient pas conscients. Le même principe est applicable pour les sagas prenant place dans le cadre d’un Jeu de Rôle : de nombreux créateurs sont rôlistes à leurs heures perdues. C’est ainsi que Le Donjon de Naheulbeuk et Reflets d’Acide sont nées. Et ces sagas très connues assurent une large diffusion de la Sagasphère dans le monde du Jeu de Rôle. De plus, les interactions entre les sagas MP3 et différents milieux, comme ceux, très classiques, des Jeux de Rôle, de l’Heroïc-Fantasy mais aussi de la Science Fiction, ont conditionné la première génération de la Sagasphère : qui sait quels seront les thèmes prédominants dans les prochaines années ?

Enfin, on peut remarquer que le travail du « comédien MP3 » se rapproche relativement de celui du « comédien (de doublage) ». Que ce soit pour des films, des jeux-vidéos ou des séries, les comédiens de doublage doivent jouer devant un microphone, un peu de la même manière que les créateurs de saga. A ceci près qu’eux peuvent voir leur personnage en action. Une question se pose : ne pas devoir calquer sa voix sur un personnage visuel donne-t-il plus de liberté d’interprétation ou, au contraire, limite-t-il les possibilités de ton à cause des contraintes liées à l'image ? Quoiqu’il en soit, les communautés de comédiens de doublage et de comédiens MP3 seront peut être amenées à entrer en interaction d'ici quelques temps. Si la Sagasphère parvient à se démocratiser, à s'améliorer encore, on peut imaginer que la fonction de comédien MP3 soit redéfinie.

En définitive, les créateurs disposent de plusieurs moyens pour toucher un public différent et entrer en interaction avec différentes « sphères ». Dans tous les cas, la qualité des œuvres MP3 et leur originalité sont les meilleures conditions pour assurer une évolution et un intérêt durable à notre très chère sagasphère.

Simontheb