Retour à MacP3 Autres numéros MagP3 ⋅ La Tribune de la Sagasphère ⋅ Février 2012 , n°18

 

MacP3

La Tribune de la Sagasphère

Zoom sur... Le Chevalier Bourré

Le Chevalier Bourré

Présentation de l'auteur

Fal (François) est un étudiant en infographie possédant un diplôme de musique assistée par ordinateur (MAO), qui s'est mis à la saga mp3 en 2009, avec Le Chevalier Bourré. Par sa formation, on appréciera le design du logo de sa saga, ainsi que les musiques qu'il a composées exprès à partir de la fin de la saison 1.
Fraîchement débarqué sur le Netophonix en septembre 2009, il a présenté sa saga qui a rapidement acquis une réputation de qualité, malgré quelques a priori sur le titre de la saga, faisant penser à une saga champignon de prime abord.

Un an plus tard, fal a débuté la saison 2 du Chevalier Bourré et commence à refaire les premiers épisodes de sa saga. En juin 2011, il change son site (initialement Chebou chez blogspot) pour un domaine dédié au nom de la saga ; et en septembre, une semaine après son invitation sur SynopsLive (SL50), fal a présenté une deuxième saga, co-réalisée avec Léotte : les Contes de Fitzgerald. Enfin, si vous avez raté ses participations aux calendriers de l'avent de ces trois dernières années, sachez que vous pouvez les retrouver sur la page de ses bonus cachés - et si vous ne trouvez pas le mot de passe, n'hésitez pas à menacer l'auteur de gros poutous...

Présentation de la saga

Créée le 29 mars 2009, présentée en septembre sur Netophonix, la saison 1 du Chevalier Bourré comprend 10 épisodes (environ 2 heures 30) sortis jusqu'au 7 avril 2010. Devant la qualité sans cesse grandissante de sa saga, et afin d'avoir une homogénéité durant toute la saison, fal a décidé de refaire les premiers épisodes, sortis en janvier 2011. Entre temps, l'auteur-réalisateur débute l'écriture de sa saison 2 en septembre 2010 et décide d'en composer les musiques (travail qu'il avait déjà commencé à la fin de la saison 1). Cette deuxième saison se décline en deux chapitres, de respectivement deux et trois épisodes - à l'heure actuelle, l'avant-dernier épisode est paru, faisant de cette saga de 4 heures l'une des plus longues de la sagasphère. La conclusion est prévue le 29 mars 2012.

L'histoire est celle d'Olivier, jeune chevalier fraîchement adoubé et à régulièrement bourré (d'où le titre), qui se voit confier une importante mission par le Roi Raskozy (aucun lien). Dans sa quête de l'oeuf de Pandogathère, Olivier devra déjouer les pièges d'Hadès, Roi des Enfers, de son fourbe et nez-bulleux serviteur, Kiki, et des brigands Bob et Hysteria. Par chance, Olivier est toutefois aidé par la fille adoptive du Roi, Béatitude, ainsi que Boris, un vampire hématophobe aux moeurs douteuses... Enfin, par chance... Rien n'est évident quand on est un Chevalier constamment Bourré !

Critique de la saga

Attention, cette saga c'est du lourd ! Certes, le titre n'est pas forcément celui qui vous donnera le plus envie d'écouter une saga, mais ne vous y fiez pas : l'humour qui règne dans Le Chevalier Bourré est un humour fin, intelligent (si si !) avec dans les expressions et les personnages une certaine poésie qui n'est pas sans rappeler celle de chez JBX - avec même quelques références explicites à Reflets d'acide.

Le scénario, initialement linéaire, se complexifie avec une certaine tranquillité qui permet d'instaurer les ambiances et les héros. Le créateur écrit et mixe des épisodes de plus en plus longs, qui lui permettent de prendre son temps et de personnaliser tout ce qu'il fait : par exemple, dans cette saga, l'éternel gag du narrateur donnant son avis sur la saga devient source à des scènes géniales (quels endings !) avec même des révélations troublantes et l'opportunité de guest-stars savoureuses. L'histoire de la saison 1 se clôt avec brio, et celle de la saison 2 reprend sur des bases solides : les différents protagonistes et leurs desseins sont connus, mais des évènements inattendus viennent chambouler tout l'ordre acquis dans les 10 premiers épisodes. L'histoire reste aussi dense et plaisante à suivre, avec un ending par chapitre... Vous l'aurez compris, même avant le dernier épisode attendu pour le 29 mars, le scénario de cette saga est tout simplement excellent.

Le jeu d'acteur est très bon, avec un trio bien mis en place à partir de l'épisode 3. On appréciera particulièrement le jeu de fal pour le rôle du Roi Raskozy, complètement déchaîné à partir de l'épisode 5, ainsi que son talent certain pour les chansons ! Evidemment, on n'oubliera pas non plus les prestations d'@now@n et Dychollin dans le rôle du narrateur dans les deux derniers épisodes en date.
Le montage est dynamique et le mixage de très grande qualité, avec des panoramiques très larges mais bien employées. L'utilisation des musiques est critiquable dans les premiers épisodes (beaucoup de thèmes de Pirates des Caraïbes qui ne collent pas forcément à l'univers qui suit), mais l'emploi de la bande sonore du jeu vidéo Monkey Island (notamment à partir de l'épisode 7) et ensuite des musiques composées par fal lui-même donnent une inestimable valeur ajoutée à cette saga, qui devrait décidément encore faire parler d'elle un moment !

Scénario : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile12::

Rarement saga m'avait autant emballé sur le plan de l'histoire. Aucune fausse note dans ce scénario au style bien frappé, qui se déroule sur de multiples plans et prend son temps d'installer tout ça avec brio. La saison 2 commence sur les chapeaux de roue, puis se calme un peu en se densifiant à nouveau.

Jeu d'acteur : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile12::

La voix (bourrée) d'Olivier peut parfois être un tantinet agaçante, mais c'est bien là le moindre défaut d'une vaste palette de personnages, au caractère bien défini et joué de façon bien cadrée. Les Rois fous sont des Rois fous, les Dieux colériques... Enfin ils sont ce qu'ils sont. Et les narrateurs extérieurs soufflent un vent de fraîcheur toujours bienvenu !

Réalisation : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile12::

Les musiques des premiers épisodes n'ont pas l'originalité de celles employées par la suite. Tout le reste est vraiment sans fausse note ! Bravo, Maestro. (A noter que par défaut de matériel, je n'ai pas eu l'occasion d'écouter la saison 2 en 5.1 ; mais vu le niveau de la qualité de la stéréo, ça vaut forcément le coup d'oreille !)

MimiRyudo

Avis de la rédaction

Caroth : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile12:: ::etoile0::
On sent vraiment l’influence « Tour de Baalienne » dans les personnages de cette saga et surtout dans les nombreuses pauses musicales qui ponctuent les épisodes. Le jeu d’acteur est bon et l’histoire m’a semblée bien écrite malgré l’impression que tout était trop compressé. Bref, une saga intéressante si on a apprécié le style de la Tour de Baal.

Kak Miortvi Pengvin : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile0::
Le Chevalier Bourré est l'exemple même de la saga mp3 que tout semble desservir : titre quelconque, pitch banal et site plat. Alors oui, il faudra vous accrocher sur quelques premiers épisodes sans grand intérêt pour rapidement redécouvrir que l'habit ne fait pas le moine. Fal réussit à se sortir avec brio à ce sortir de cette ornière et à nous proposer une saga qui mérite vraiment le détour.