Retour à MacP3 Autres numéros MagP3 ⋅ La Tribune de la Sagasphère ⋅ Février 2012 , n°18

 

MacP3

La Tribune de la Sagasphère

Découverte : A Ghost’s Life

A Ghost's Life

Pour évoquer ensemble la belle épopée sonore qu’est A Ghost’s Life, nous nous parerons de notre plus beau rire snob. Juste le temps que je me calibre : ha ha. Hi hi. Hu hu hu ! Voilà, je l’ai.

Commençons par le tout commencement : il était une fois Jacques. Un jour, il est vivant. Mais un jour, il meurt, donc il est mort. Et c’est là que l’anglophile remarque la beauté du titre : « une vie de fantôme ». Mais un fantôme ne vit pas, quel charmant paradoxe, vewy bwitish, hu hu hu.
Dotée de neuf épisodes patchés par trois "versions deuxièmes" et de foultitude de bonus agréables et cocasses, A Ghost’s Life est une formidable série au format MP3 - ce qui est plus pratique qu’au format JPG, sauf quand on fait du roman-photo, mais je m’égare, je m’égare, hu hu hu.
Jacques rencontre bientôt trois illustres personnages, et nous vous recommandons de cacher vos petits yeux si vous ne souhaitez pas voire révélées leurs identités : sir Isaac Newton, son Altesse Anastasia Nikolaïevna, et Louis Capet de France, dix-septième du nom.

Comparant les trois premiers épisodes et leurs corrections, on ne peut qu’apprécier l’introduction un peu moins abrupte, la réduction des effets très prononcés sur les voix des personnages, et la rectification d’une énormité aussi absolue qu’une bonne monarchie, hu hu hu.
En effet, dans l’épisode 2 version première, est dit que le nom de famille du petit Louis est « Dix-sept ». Infâme manque de respect à nos institutions les plus anciennes, car n’oublions pas que France n’est soi-disant républicaine que depuis 1789, avec moult ratés, et qu’elle fut sain royaume bien plus longtemps. Gageons qu’avec la crise qui n’en finit plus la plèbe reviendra aux fortes valeurs qui furent les siennes : la servitude à une élite de droit divin. L’absolutisme revient, mes frères : respectons les Capet.

Ensuite, il y a les chasseuuuuuuuurs de fantôôôôôôôôôôôôômes. Ils poursuivront nos quatre amis, bouh. Hu hu hu.
Et après…

Mais que fais-je ? Serais-je en train de tout révéler ? Arrêtez de lire, vaurien, et filez plutôt écouter A Ghost’s Life, chouette saga pleine de trouvailles de Max Demian, qui est un bon gars avec de chouettes petites lunettes, ce qui est la marque des bons gars, à l’exception des sales mecs qui portent des petites lunettes pour tromper l’ennemi.

@now@n qui pourtant ferait mieux de ne pas s’en vanter !


PS : Oh, j’oubliais. Istria joue dans la série à partir d’un certain épisode que je ne dévoilerai pas parce que ce serait du spoil. Le jour où je n’aurai pas besoin de la citer dans un de mes articles, je vous ferai signe.

Cet article a été rédigé n’importe comment sur un coin de table en une heure et demi, quinze jours après la deadline rédaction. Merci d’envoyer vos jets de pierre à Rédaction de MagP3, 6 Cours du Maréchal Nouvoila, 24530 Cinglant-les-meules. Joindre une enveloppe retour affranchie au tarif lettre si vous souhaitez récupérer la pierre après usage. La Rédaction décline toute responsabilité pour le cas où cet article vous aurait tué par sa nullité et réduit à l’état de fantôme.