Retour à MacP3 Autres numéros MagP3 ⋅ La Tribune de la Sagasphère ⋅ Octobre 2011 , n°16

 

MacP3

La Tribune de la Sagasphère

Zoom Sur... Pokemon : L'Arche de la Victoire

Présentation du créateur

Diwan

Auditeur de sagas mp3 depuis le lycée, Diwan s’inscrit sur le Netophonix en avril 2008 et se présente en temps que créateur de C.Q.F.D. (Ce Qu’il Fallait Défoncer) et G.I.P.N.(CT) (Groupe d’Intervention de la Police Nationale (Complètement Tarré)), deux projets rapidement considérés comme des sagas champignons. La première, constituée de pastilles courtes jetant un coup de projecteur sur des situations cocasses de la vie quotidienne, n’est plus disponible sur le site de Diwan. La seconde est une saga d’action à fond sérieux et forme humoristique. Elle met en scène un groupe d’assaut luttant contre des commandos armés (et des vieilles dames) avec finesse et subtilité, à la manière d’un bulldozer garé en créneau par Duke Niké dans la cour arrière de l’animalerie de Nos amies les bêtes. La qualité de cette saga a grandement augmenté avec le reboot technique et scénaristique lancé en mars 2009, mais aucun épisode n’est ressorti depuis octobre de la même année — dommage, car il y avait encore sûrement de bonnes choses à venir sur ce terrain de l’action réaliste.

Deux mois plus tard, une fois le baccalauréat passé, Diwan lance le concours de la saga de l’été. Non content d’être organisateur, il participe également aux trois premières éditions.
En 2008, il imagine donc l’épée de Kischnu, où Matthieu est kidnappé par des extra-terrestres pour un objectif noble et apparemment plus courant qu’on ne pourrait l’imaginer, si on en croit les récits : sauver la galaxie. A la manière du G.I.P.N.(CT), l’histoire est grave et les dialogues légers ; l’ensemble est plutôt de bonne qualité, à l’exception d’un jeu encore assez plat et d’un scénario usant parfois de Deux ex Machina, mais on en retiendra surtout que c’est la première saga rondement menée en quelques semaines par le créateur.

Restant dans le cadre des sagas courtes, en plus de ses participations annuelles au Calendrier de l’Avent.MP3, Diwan crée en octobre 2008 une courte saga de 12 minutes, amusante, légèrement grivoise, ayant pour ambition d’employer des musiques de RPG Maker retrouvées dans un coin poussiéreux de disque dur… Certes, la quête de base ne révolutionne pas le genre de la fantasy, mais on s’éloigne parodiquement des sagas type SOCQATOA (Structure Ordinaire Contexte-Quête-Aventuriers des Théâtrales Œuvres Artistiques, alias Naheulbeuk-like), et c’est par exemple ce genre de petite œuvre rapide et sympathique qui mènera en 2009 aux Avant-tu-riais de la SOCQATOA de Dychollin.

En 2009, dans le cadre du concours de la saga de l’été, après sa première année de droit, Diwan nous propose Make him fall : on ne s’étonnera pas de voir se mêler le milieu judiciaire et l’action réaliste dont on parlait plus haut. Dans cette courte saga, un avocat se donne entièrement dans la lutte l’opposant au chef de la mafia locale. Le jeu d’acteur et le mixage présentent encore quelques défauts nuisibles, mais l’ensemble est agréable à (re)découvrir.

Au concours de l’été 2010, Diwan débute une saga de fantasy, Tanirm, le bâtard assoiffé (cf. Découverte), mais préfère la retirer du concours afin de la développer plus longuement. Actuellement, il mène trois autres sagas simultanément de front : Pokémon - L’arche de victoire (cf. Zoom sur), Overdose de justice qui le fait revenir à la saga d’action sur-dynamitée (cf. Découverte), et Donjon en folie, une saga mp3 interactive respectant le schéma SOCQATOA, à la sauce DVELH (Dont Vous Etes Le Héros). Dans cette dernière aventure, le but est d’entrer dans le donjon (possible actuellement avec les 14 capsules sorties sur 45) afin d’y récupérer un médaillon : l’aventure est aussi classique qu’inventive, et même si on trouve par chance le bon chemin rapidement, il peut nous prendre l’envie furieuse d’écouter tous les chemins possibles afin de connaître les sombres destins des personnages caricaturaux, qu’on mène à la mort avec une curiosité amusée.

Aujourd’hui, trois ans après ses premiers pas dans la sagasphère, Diwan est un créateur reconnu, qui mène plusieurs projets à la fois avec une préférence pour les sagas d’action et de fantasy. Il semble se détacher actuellement des sagas courtes, format qu’il s’était lui-même imposé en tant qu’organisateur-participant lors des concours de la saga de l’été. Organisateur de la quatrième édition du concours de la saga de l’été qui connait un succès toujours plus franc au fil des années, il poursuit également son blog La fenêtre de Diwan, croquant en strips BD comiques le (faux) quotidien des Netophonixiens, apprécié, reconnu, imité et rarement égalé.
Enfin, deux ans après sa première invitation sur SynopsLive (SL56 avec Zywa), c’est donc un « sagasphérien » plus accompli que jamais qui va retourner au micro, pour une interview spéciale en partenariat avec MagP3.

(Retrouvez un avis plus détaillé de Make him fall et L’épée de Kischnu sur le MagP3 n°14)

MimiRyudo