Retour à MacP3 Autres numéros MagP3 ⋅ La Tribune de la Sagasphère ⋅ Avril 2011 , n°14

 

MacP3

La Tribune de la Sagasphère

La Page People

Il était une fois l’Apocalypse au Pays des Schtroumpfs.

(WARNING : Explicit Absurde Contenu in this article)

Précédemment dans le précédent numéro

Comme vous le saviez, trois candidats étaient pressentis pour être rédacteurs-en-chef afin de succéder à Simontheb : @now@n, Squill et Podeste. Mimiryudo vous contait les déboires de la rédactrice-en-chef provisoire @now@n et de la célèbre cène… scène de la répartition du travail au sein du mag. « Buvez, ceci est mon coton-tige » a été la phrase-clef de la conception du précédent mag car, dans l’épisode 13, vous appreniez la disparition tragique de Squill, claquant la porte du Jardin d’Eden avec ces mots à la bouche : « J’m’en fiche de vos pommes, je préfère les noisettes ».

Ça, c’est dit.

Entre-temps, @nonw@n-la-sauveuse surnommée communément « Madame la provisoire » s’est elle-même crucifiée devant tous les rédacteurs en clamant fièrement « J’suis en retard, j’ai rendez-vous quelque part ! » Il ne restait donc plus que Podeste pour sauver la mise et pour mettre en place le numéro 14...
C’est là que le bordel commence vraiment (oui, cher lecteurs : vraiment) Car moi, votre serviteur (Melfice), a été promu rédacteur-en-chef en même temps que Podeste, formant avec lui un binome-chef en rédaction chargé de veiller au bien-être du mag : l’un après l’autre, nous nous relayons au poste de rédacteur-en-chef-pas-provisoire-du-tout-snif-pourquoi-avoir-accepté-cette-fichue-proposition, un peu comme les chefs vampires se relayaient dans Underworld (si vous n’avez pas vu le film, sachez qu’il y en a trois et que Blade, à côté, c’est de la daube).

N’est-ce pas un peu malsain d’avoir un rédacteur-en-chef chargé lui-même de faire la rétrospective de tout ce foin ? C’est pire encore, car le sujet de cet article est :

Comment interviewer Melfice (par Melfice)

Car, comme vous le savez, Podeste, l’actuel rédac-chef, a décidé de s’attaquer aux sagas de l’été en les faisant critiquer par l’équipe ; un concours auquel j’ai participé à deux reprises (en 2008 et en 2010). Dès lors, la salle de rédaction tremble ! Comment gérer la présence de Melfice au sein du mag en le chargeant de résumer le saute-mouton rédactionnel-en-chef et en même temps de lui demander (poliment) de critiquer des sagas avec lesquelles il est en compétition ? C’est comme présenter « Alice au Pays des Merveilles » au festival de Cannes avec Tim Burton comme président du jury ! Bref : on est passé de la fin des Evangiles à l’Apocalypse sans même s’arrêter sur les inintéressants Actes des Apôtres (connus aussi sous le nom de Jésus 2 : Le Retour de la suite).

Tout cela pour nous ramener à l’article d’@now@n (tiens tiens…), chargée d’interviewer les différents participants de cette année. Et à Dieu de dire « Comment donc interviewer Melfice ? »

Réponse : I don’t know !

Melfice