Retour à MacP3 Autres numéros MagP3 ⋅ La Tribune de la Sagasphère ⋅ Avril 2011 , n°14

 

MacP3

La Tribune de la Sagasphère

Zoom sur... Le concours de la Saga de l'Été (2008) 1/2

Absurdisium (Dychollin)

Aya et Sendo sont à la recherche d'une relique dans un temple ancien. Et bien évidemment, ils n'ont aucune idée de ce qu'ils pourraient déclencher s'ils mettaient la main dessus... Cette saga de 24 minutes a été récompensée par les Awards "Meilleure saga" et "Meilleures musiques" (composées par ailleurs par Dychollin lui-même). Une suite est actuellement en cours.

C'est la saga de l'été donc on peut s'attendre à de la qualité... Et effectivement, sur tous les points, il n'y a aucune matière à déception ! Cette première saison va de rebondissements en rebondissements, sur un rythme effréné, avec des dialogues et (surtout) des situations de non-sens vraiment amusantes. Avec un nombre limité de personnages, interprétés de façon justes avec une belle variation de jeu, et une idée de départ simple mais efficace, Dychollin met en place une saga au scénario délirant et aux rebondissements littéralement fous !
La réalisation est très plaisante, avec un fond sonore vraiment très agréable et adapté (bruitages et musiques nous plongent vraiment dans l'ambiance). C'est après l'écoute que je me suis rendu compte que Dychollin avait composé lui-même ces musiques… Bravo !
Enfin, les épisodes sont courts, ce qui est très adapté à l'écriture ; contrairement à la saison 2 où, à mon goût, certains traînent en longueur. Rassurons tout de même les auditeurs sur cette suite : la réalisation est encore mieux, les guests ajoutent une inestimable valeur à la saga (géniale @now@n !), et le scénario semble plus travaillé (à l'heure actuelle).

Note Globale : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile0::

Mimiryudo

Goodbye Computer (Cladall, Nathlem)

Sam a 14 ans et est collégien. Ou pas (appréciez l'effort geek de cette présentation), car quand vers 13h37 (bis, merci) tous les élèves vont au bahut, lui préfère rester sur son PC et jouer à Warcraft, entre deux devoirs et cours suivis sur le net... Ceci jusqu'à ce que son ordinateur choppe une maladie virale et l'oblige à découvrir un nouveau monde : l'IRL (In Real Life, ou "monde réel"). Cette saga a remporté le prix du "Meilleur Scénario".

Goodbye Computer est une saga fort sympathique, au scénario simple mais bien ficelé (le rebondissement de l'épisode 4 prévu longtemps avant, pour ne citer que cet exemple), décrivant de façon assez réaliste la vie d'un collégien moyen. Le tout est saupoudré de blagues "geek" et (ab)use de situations improbables qui donnent à l'ensemble un côté très "manga" et qui ne décevra pas les fans du genre (apprentissage express du Taekwondo de haut niveau, découverte de quasi-super pouvoirs pour un geek sédentaire qui n'avait pas le profil a priori du héros de la vie quotidienne...)
Si les collégiens sont vraiment bien joués dans l'ensemble, quelques erreurs de crédibilité viennent plomber le jeu, en général par peur de crier dans le micro (l'exemple le plus flagrant étant le dialogue descriptif « aïe aïe ma jambe » après s'être pris plusieurs balles...)
Enfin, la réalisation est suffisante et plaisante, mais comporte quelques lenteurs. La bonne musique d'ambiance joue beaucoup, à mon sens, dans la façon rapide dont passe l'écoute.

Note Globale : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile0::

Mimiryudo

Lost Everything (Melfice737, Zywa)

Lost Everything est la saga la plus sombre de la session 2008, contant l'aventure de Cain, un paysan inexpérimenté dans le domaine de l'aventure, qui part à la poursuite d'un cavalier noir, meurtrier de sa femme. Cette saga de 20 minutes a été écrite par Melfice, qui a également réalisé les trois premiers épisodes et est allé se dorer la pilule en vacances tandis que Zywa mixait la quatrième et dernière partie... Lost Everything a été primée par l'Award du "Meilleur Jeu d'acteur" !

Si Goodbye Computer nous projetait dans un univers de geek façon manga, Lost Everything lorgnerait plutôt du côté des jeux vidéo. L'histoire tient la route, et sait nous entraîner avec le héros dans ses pièges en s'arrêtant quand il faut.
Le jeu d'acteur est très bon, juste et sobre, sans trop de mélodrame ou de grandiloquence (d'où l'Award d'ailleurs). Enfin, la réalisation bien maîtrisée, sans défaut majeur à l'exception de quelques scènes trop lentes quand on s'attendrait à quelque chose d'explosif. On tient là encore une (très) bonne saga, dont il aurait été dommage de se priver ; ce qui aurait pu être le cas si Melfice avait décidé de présenter Saison ZERO, comme c'était initialement prévu, avant qu'il ne décide d'en retravailler la qualité !

Note Globale : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile1/2:: ::etoile0::

Mimiryudo