Retour à MacP3 Autres numéros MagP3 ⋅ La Tribune de la Sagasphère ⋅ Octobre 2009 , n°10

 

MacP3

La Tribune de la Sagasphère

Zoom sur... Bink

Disons-le franchement et d’entrée de jeu : Le Peuple de la Terre du Milieu, c’est pas du Tolkien. A dire vrai, c’est de l’héroic-fantasy basique Tolkieno-naheulbeukisé. Pour notre analyse de l’œuvre, partons très bas, donc (et cela même s’il s’agit d’une des rares sagas a avoir vu le jour avant le Netophonix). Dotée d’un son de qualité correcte, sans bruitages, pops ou autres, la saga est écoutable. Il s’agit donc d’une œuvre comestible (si vous êtes déjà parti en courant après avoir lu ce qui est écrit plus haut, tant pis). Reste à savoir à quel public elle s’adresse. Aux fins gourmets du son ? Aux fanas du théâtre audiophonique ?

Soyons de nouveau franc : c’est pas un plat gastronomique que nous vous servons ce soir. L’ambiance sonore ne sera pas aux petits oignons et ne vous attendez pas à un petit remontant pour faire passer l’addition. L’addition ? Attendez, revenez, c’est gratuit ! J’aime mieux le préciser : cette critique ne se prend pas la tête à descendre une saga ou à vous en faire acheter les droits au marché noir. Elle n’a qu’un objectif : vous aider à entrer dans un univers sympa. En l’occurrence, celui du Peuple de la Terre du Milieu qui, loin d’être une bombe neuronale, vous fera tout de même passer un bon moment si vous n’êtes pas trop exigeant.

Un petit défaut ? Le jeu d’acteur, malheureusement assez plat, risque peut-être de vous laisser un goût amer dans les oreilles. Si vous êtes VRAIMENT allergiques aux intonations flegmatiques, alors peut être serez-vous pardonnés de vous être détournés de cette œuvre. Et encore… ce style Binkien rend tout de même l’œuvre unique en son genre et il serait dommage de ne pas y goûter. C’est comme les huîtres, ça parait dégueulasse mais il faut s’y risquer pour ne pas mourir idiot.

Une petite qualité ? Un grande, pardi ! Le texte est bien garni et, même s’il ne nous est pas servi par un jeu d’acteur envoûtant, ça reste quand même du bon. De nombreuses feintes sont bien trouvées et, malgré le scénario un peu banal voire déjà vu, les répliques sont de bonne facture.

En bref, un scénario classique truffé de bonnes répliques, assaisonné d’un jeu d’acteur moyen mais unique en son genre ; cela donne le droit de passer une agréable soirée en compagnie des aventuriers inexpérimentés du Peuple de la Terre du Milieu, pour peu que l’on ne soit pas trop exigeant.

Texte : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile0::
Scénario simple (voire efficace chez certains) ; dialogues drôles.

Son : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile1/2:: ::etoile0:: ::etoile0::
Qualité correcte, mais peu innovante en matière d’ambiance sonore. Le juste milieu, pas plus.

Jeu d’acteur : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile1/2:: ::etoile0:: ::etoile0::
Unique en son genre, c’est pas du Dychollin non plus. C’est assez faiblard, il faut l’avouer, mais quand on s’y habitue…

Mise en scène : ::etoile:: ::etoile:: ::etoile0:: ::etoile0:: ::etoile0::
Classique, certaines scènes de combat sont tout de même à revoir.

Melfice

Avis de la rédaction

Mimiryudo: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile0::
La réussite tient dans les caractères des personnages, seule pointe d'humour persistante au fil des épisodes de cette saga qui n'a pas très bien vieilli... A noter que les nouvelles versions sont prometteuses.

Waïl Kinderstein: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile1/2:: ::etoile0::
Malgré un début refait, c'est parfois mou et l'intégration de bruitages n'est pas une réussite. Dommage aussi que les gags ne soient pas soutenus par la réalisation.

Caroth: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile0::
Des personnages très intéressants, mais un scénario parfois un peu décevant. L’écoute a été assez distrayante, cependant. Le son est moyen, parfois des pops, mais le mixage était très bon avec une musique bien choisie.